Les 3 destinations à visiter en Afrique


Destinations voyage / mardi, mai 29th, 2018

Égypte

Les conflits politiques et les malheurs économiques ont fait des ravages dans l’industrie touristique égyptienne ces dernières années, mais les voyageurs auront bientôt une nouvelle raison de se rendre dans le pays. Sur les plaines arides de Gizeh non loin des Grandes Pyramides, un monument moderne est en construction depuis plus de deux décennies et près d’un milliard de dollars en construction. Le Grand Musée égyptien présentera les plus beaux trésors des pharaons – y compris le corps et le masque funéraire doré de Toutankhamon – dans une structure de près de 650 000 pieds carrés.

En plus de plus de 100 000 artefacts, y compris des pièces actuellement conservées dans les voûtes du Musée égyptien du Caire, le nouveau musée sera doté d’un design moderniste, gracieuseté de Heneghan Peng Architects. Choisi parmi plus de 1 550 propositions d’architectes de 82 pays, le bâtiment final fera écho à la fois à la géographie du plateau sur lequel il repose et aux Pyramides elles-mêmes. Lorsque le musée ouvrira partiellement ses portes en 2018, les visiteurs de l’immense atrium pourront s’imprégner de la vue majestueuse de la Pyramide de Menkaure et de la Grande Pyramide de Khufu, d’un mur de verre du sol au plafond. Diana Hubbell.

Zambie

Jusqu’à présent, la Zambie n’a guère été reconnue comme l’une des grandes destinations de safari en Afrique. Pourtant, les experts le connaissent comme le lieu de naissance du safari à pied – ainsi que la maison de certains des guides les mieux formés sur le continent. Les visiteurs peuvent s’attendre à voir plus d’animaux que de baobabs, tandis que le parc national de la plaine de Liuwa est le cadre de la deuxième plus grande migration de gnous au monde, lorsque des dizaines de milliers de créatures traversent la plaine depuis l’Angola voisin. L’année dernière a vu l’arrivée du premier camp permanent de Liuwa : King Lewanika Lodge, un lodge de safari de six villas surplombant un point d’eau où se rassemblent hyènes et antilopes. Mary Holland -Mary Holland.

Marrakech, Maroc

La ville marocaine attire une foule artistique depuis les années 1960, quand tout le monde, d’Yves Saint Laurent à Mick Jagger, est tombé pour son paysage sensoriel vibrant. Aujourd’hui, la scène culturelle de la ville est revigorée grâce à deux événements marquants dans le monde de l’art et du design. C’est en octobre dernier que le Jardin Majorelle, que Saint Laurent et son partenaire, Pierre Bergé, ont acheté et restauré dans les années 1980. Puis, en février, la Foire d’Art Africain Contemporain 1:54 fera ses débuts à l’hôtel… Marrakech a une biennale d’art depuis 2005 – la prochaine est prévue pour 2020 – et la ville abrite un certain nombre de galeries très appréciées. Mais l’arrivée de 1:54, qui a des éditions à Londres et à New York et qui tire des noms comme Billie Zangewa et William Kentridge, est destinée à positionner la ville en tant que plaque tournante de l’art africain. Il y a aussi les nouvelles de l’hôtel. Oberoi est sur le point d’ouvrir ici sa troisième propriété africaine, une station balnéaire entourée de vergers d’agrumes. Royal Mansour a ajouté une piscine de 6 450 pieds carrés flanquée de sept cabines climatisées. Flora Stubbs -Flora Stubbs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *